• L'opposition sénégalaise a appelé à manifester jusqu'à la fin de la campagne électorale vendredi soir contre la candidature du président Abdoulaye Wade à la présidentielle de dimanche, a annoncé mardi un de ses porte-parole. "Nous appelons à manifester les 22, 23 et 24 (février) sur la Place de l'Indépendance (à Dakar) pour respecter un droit constitutionnel et pour que le président Wade ne soit pas candidat", a déclaré au cours d'un point de presse, Thierno Boucoum, un responsable des jeunes du Mouvement du 23 juin (opposition et société civile). "Nous viendrons massivement pour une manifestation pacifique. Nous savons que le pouvoir a prévu d'infiltrer les manifestants", a averti M. Bocoum.

    "Aucune élection ne se tiendra avec la participation de Abdoulaye Wade", a indiqué un autre représentant du M23, Dialo Diop, sans préciser ce que le mouvement prévoit de faire.

    Les manifestations sur la Place de l'Indépendance, près du palais présidentiel, sont interdites par le pouvoir.

    Selon des sources concordantes, six personnes sont mortes à Dakar et en province dans des violences liées à la contestation depuis fin janvier de la candidature de M. Wade, 85 ans, qui brigue un troisième mandat après 12 ans au pouvoir.

    Amnesty International Sénégal (AIS) et la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) ont évoqué "neuf morts et des dizaine de blessés" pendant cette période.


  • 102km





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique